top of page
  • Photo du rédacteurBertrand Perret

Photographies : Quelles sont les tendances 2024 ?

Vous êtes une agence ou une entreprise et vous devez publier des photographies impactantes pour renforcer votre présence sur le web et fidéliser votre audience... quelles sont les tendances à suivre en 2024 ?

Toutes les réponses dans cet article qui rassemble les bonnes pratiques du moment.


photographie studio d'un sac à main

Depuis quelques mois, nous sommes à la croisée des chemins, avec des tendances qui s'exacerbent dans des directions opposées :

  • D'un côté les passionnés d'évolutions technologiques et d'images synthétiques ou hybrides

  • De l'autre, les tenants d’une approche authentique visant la simplicité


Tout d'abord quelques mots de contexte...

Depuis quelques mois, l'arrivée puis la vulgarisation de l'IA générative sont de toutes les conversations et suscitent formations, conférences et webinaires. Ainsi, pour être tendance, beaucoup cherchent à s'approprier les outils qu'offrent ces nouvelles technologies étonnantes et d'un usage relativement intuitif.

A contre-courant de cela, d'autres cherchent au contraire à ré-affirmer l'importance de la véracité et de l'authenticité des images.

Alors essayons d'ordonner ces différentes tendances :


La part belle aux évolutions technologiques

  • Les photographies générées par IA ou les photographies hybrides : Bien sûr, en ce moment, chacun s'essaye à générer des images en dictant des prompts plus ou moins élaborés. Humour, anachronismes ou anamorphoses (permettant de voir deux images à la fois – par exemple un paysage et un visage ) foisonnent, et les publicitaires se sont rapidement emparés de ces productions visuelles qui intriguent et attirent l'attention. Bien sûr, il est aussi de plus en plus facile de compléter une photo véritable en y ajoutant des éléments qui n'étaient pas présents lors de la prise de vue ou en changeant ou supprimant des éléments qui n'étaient pas souhaités (fond inadéquat, objets parasites, etc). L'IA permet aussi de se référer à l'histoire et à l'histoire de l'art pour créer de nouveaux contenus tout en faisant référence à un patrimoine d'une richesse infinie.

image d'un dispositif photographique 360°
  • Les vues à 360° : Pour présenter et vendre un objet, rien de mieux que de le présenter sous toutes les coutures, sous tous les angles de vue possibles. Sur internet, le visiteur devient acteur et peut faire pivoter l'objet (ou visiter l'endroit) à loisir pour mieux le découvrir dans ses ultimes détails. Cette pratique continue à se généraliser, particulièrement sur les sites marchands.

  • Les vues aériennes : le drone surprend toujours par ses angles de vues inhabituels, mais c'est surtout vrai en vidéo car en matière de photographie, les images aériennes ont rarement l'élégance des photographies d'architecture prises depuis le sol (qui permettent un jeu plus subtile sur les perspectives et les lignes de fuite).

Et le besoin d'authenticité...

A l'inverse, cette poussée technologique a tendance à renforcer notre besoin de véracité et d'authenticité.

En effet, passés les premiers étourdissements produits par la puissance et la rapidité générative de l'IA, il faut bien avouer que nous sommes nombreux à ressentir une sensation de flottement, de vacuité et de manque de sens... nombreux aussi à éprouver le besoin de retrouver l'authenticité du monde réel. Là aussi plusieurs tendances s'affirment en 2024 :


Photographie issue d'un reportage métier prise sur le vif
  • Les clients ont de plus en plus besoin de savoir qui se cache vraiment derrière une marque : savoir comment et où les produits sont fabriqués ? Quelles sont les personnes véritables qui incarnent l'entreprise et dans quel contexte travaillent-elles ? Quelles sont les relations entre les salariés ? Etc. Oui... les consommateurs, les clients, les partenaires sont de plus en plus intéressés par ces informations visuelles transmises par la photographie quand elle est soucieuse de vérité. En l'occurrence, l’authenticité se perçoit grâce :

  • à la spontanéité des personnes ou des groupes

  • à l'usage quotidien et véritable des objets, des produits dans un contexte réel

  • aux matières naturelles employées pour créer des mises en scène, des décors (bois, mousses, pierres, métaux, etc.)

  • Pour beaucoup, la surabondance visuelle qui envahit les images générées par IA a quelque chose d'indigeste (en effet lorsqu'on utilise une nouvelle technologie, comme c'est le cas pour l'IA générative, on en fait souvent trop !)... et cette impression de surcharge est amplifiée par la redondance des réseaux sociaux. Ainsi, une autre vraie tendance 2024, c'est le retour à la simplicité, à la sobriété, à la lisibilité. L'art de la simplicité, le best seller de Dominique Loreau n'a jamais été aussi important pour définir le beau et l'utile. L'esthétique minimaliste et l’épure sont des tendances profondes de 2024.

  • Le bien-être du vivant et la durabilité restent des valeurs repères dans un monde bouleversé et meurtri par les dérèglements (épidémies, guerres, fake-news, climat, etc.). Ainsi, chaque fois que les photographies donnent confiance dans la beauté, dans la pérennité de la nature et du vivant, la qualité et l’éthique des relations humaines, elles ont un impact direct sur ceux qui les visionnent : elles apaisent, rassurent, encouragent... Les images produisant ces effets sont de plus en plus recherchées.


photographie studio d'un tube de rouge à lèvres

Enfin, dernière façon d'affirmer sa modernité et sa singularité face à la vague technologique  : réaliser des images avec un travail de la lumière toujours plus audacieux, dessiné et précis. En effet, nous voyons trop d'images publicitaires réalisées à partir d'objets synthétisés en 3D entourés d'un environnement factice dans une lumière plate et homogène. Au contraire, les marques qui attirent l'attention recourent à des photographies dont la lumière sculpte et dramatise la scène pour mettre en valeur le sujet principal. L'expression "mettre en lumière" est plus vraie que jamais pour se distinguer des images synthétiques.


Photographie studio d'une montre Breitling

En conclusion... pour réaliser des images à fort impact en 2024, faut-il se laisser séduire par les sirènes de la technologie ou bien plutôt viser la qualité d'un savoir-faire authentique et tangible ? Sans renier les apports indéniables de l'IA, je me réjouis qu'une tendance de fond cherche à remettre le réel en valeur. Car porter une attention véritable aux choses et savoir les magnifier est sans doute l'une des plus belles quêtes de notre humanité. Ensemble, continuons de la cultiver...


39 vues0 commentaire

Comments


bottom of page